www.art-en-jeu.ch

art-en-jeu.ch, webzine d'information artistique et culturelle francophone de Patrick Schaefer vous offre des critiques d'expositions (plus de 200 pages); un agenda d'expositions sélectif (200 liens); treize années de chronique (blog) artistique au jour le jour depuis 2001. Les boutons ci-dessous vous permettent de naviguer dans le site.
accueil agenda architecture chronique listeartistesmentionnes listearticles photos contact

 
pour me contacter: infoat art-en-jeu.ch

liste par artistes

Thomas Schütte, Lièvre, parc de la Fondation Beyeler 19 10 2013

Riehen, Fondation Beyeler: Thomas Schütte. Figures jusqu'au 2 février 2014.

Thomas Schütte est un artiste allemand, né en 1954. Il a beaucoup exposé en Allemagne, mais c'est la première fois que l'on découvre une présentation monographique de son travail en Suisse. Elle met en évidence un seul aspect de ses recherches: la représentation de la figure humaine. L'exposition suit un ordre systématique: têtes de femmes; têtes d'hommes; corps de femmes, 9 sur 18 sculptures de femmes monumentales qui proposent une réflexion sur la présentation de la sculpture et la position des corps avec les déformations causées par certains effets de perspective par exemple; ensuite les réflexions sur le monument et la présentation de nombreuses aquarelles et maquettes préparant les oeuvres plus importantes. L'exposition prend la forme d'un inventaire. Ce qui frappe aussi c'est la variété des matériaux utilisés, le bronze, bien sûr, mais aussi l'aluminium, la céramique, le verre, le bois. Schütte joue beaucoup avec les proportions, il va du tout petit au tout grand, utilise l'espace dans toute sa hauteur. En retenant un seul aspect de l'oeuvre de Thomas Schütte, l'exposition fait ressortir l'univers figuratif de l'artiste, habité par une réflexion sur le monument, les héros que l'on trouve sur ce type de piédestal. Il les revisite en s'inspirant d'autres cultures qui vont de la Chine à l'Indonésie ou le monde de la science-fiction: United Enemies, 2011 des figures attachées et prises dans un sac qui essaient de détourner leurs visages déformés; Vier Grosse Geister, 2003, 4 personnages étranges, très hauts qui dominent le spectateur, de grands esprits, seulement parce qu'ils sont très allongés? Krieger, 2012, 2 combattants casqués d'une capsule de bouteille d'eau minérale dans la maquette, reproduite en bois sculpté et teinté; et à l'extérieur Vater Staat, 2010 un portrait monumental qui évoque des figures d'ancêtres; Die Fremden, 1992, des exilés fragiles en céramique colorée, une famille de migrants. Ces figures suggèrent un monde habité par la guerre, la rivalité et le fantastique dans une symbiose étonnante, qui propose une véritable iconographie de notre temps, métissé, traversé par les crises, les sursauts, les rebonds.

Le Musée des beaux-arts de Lucerne présente un autre aspect du travail Thomas Schütte. Houses 25 octobre jusqu'au 16 février 2014. En effet il réalise des projets de petites maisons.

Patrick Schaefer, l'art en jeu 20 octobre 2013

La Tate Britain annonce une exposition Henry Moore du 24 Février au – 8 août 2010

Moore at Kew

Kew Gardens (le site consacré à l'exposition est très complet) est un immense parc planté dans un méandre de la Tamise à 40 minutes de métro du centre de Londres. Il abrite un château, différents jardins botaniques, les plus grandes constructions en verre et en métal de l'époque victorienne conservées à ce jour et des allées, des étangs au bord desquels poussent des arbres magnifiques. Depuis le 15 septembre et jusqu'au 30 mars 2008, cet endroit qui est déjà un but de visite très intéressant pour lui-même présente 28 sculptures monumentales d'Henry Moore (1898 - 1986), disposées avec beaucoup d'intelligence. Le parcours qui permet de découvrir ces oeuvres est un véritable événement. Petit bémole le bruit des avions qui volent sur ce parc à très basse altitude!

Henry Moore a développé son travail par des maquettes , des sculptures de petit format et de nombreux dessins. Il s'est aussi beaucoup intéressé à la présence de la sculpture dans la nature. Alors que la plupart des sculpteurs échouent dans cette voie, il a réussi à développer des travaux dont les proportions, le jeu des formes et l'invitation à circuler autour s'intègrent remarquablement dans un paysage. La présentation de Kew Gardens permet de prendre toute la mesure des ces recherches.

A relever également que le musée Bourdelle à Paris propose une exposition Henry Moore et la mythologie jusqu'au 29 février 2008. Celle-ci propose les études de Moore pour deux ouvrages Prométhée et Rescue, mais également une cinquataine de sculptures de diverses dimensions qui forment un dialogue intéressant avec les oeuvres de Bourdelle.

Kew Gardens (le site consacré à l'exposition est très complet) jusqu'au 30 mars 2008.

Le Yorkshire sculpture Park est consacré à la présentation en plein air de sculptures contemporaines. Il y a plusieurs oeuvres de Moore en permanence, Moore est né dans un village proche à Castleford.

L'institut Henry Moore de Leeds est consacré à la sculpture de toutes les époques et réunit les archives Henry Moore. Le site donne une biographie détaillée de l'artiste. En été on peut vister Perry Green où de nombreuses sculptures sont visibles.

Patrick Schaefer L'art en jeu 24 octobre 2007

Kew Gardens, enfants dessinant une figure couchée d'Henry Moore, 15 10 2007 Kew Gardens, Large Upright Internal/ External Form, 1981-82 surgissant des arbres 15 10 2007.

Patrick Schaefer, L'art en jeu 2007

art-en-jeu.ch, webzine d'information artistique et culturelle francophone de Patrick Schaefer vous offre des critiques d'expositions (plus de 200 pages); un agenda d'expositions sélectif (200 liens); treize années de chronique (blog) artistique au jour le jour depuis 2001. Les boutons ci-dessous vous permettent de naviguer dans le site.
accueil agenda architecture chronique listeartistesmentionnes listearticles photos contact

>