www.art-en-jeu.ch

art-en-jeu.ch, webzine d'information artistique et culturelle francophone de Patrick Schaefer vous offre des critiques d'expositions (plus de 200 pages); un agenda d'expositions sélectif (200 liens); treize années de chronique (blog) artistique au jour le jour depuis 2001. Les boutons ci-dessous vous permettent de naviguer dans le site.
accueil agenda architecture chronique listeartistesmentionnes listearticles photos contact

 
pour me contacter: infoat art-en-jeu.ch

liste par artistes

Cette page propose des articles sur Marc Bauer et Sara Masuger, ClaudiaComte , Jérémie Gindre, Carmen Perrin.

Musée d’art de Pully Carmen Perrin : Encore et encore jusqu’au 24 novembre 2013

 Carmen Perrin est née en 1953 en Bolivie. Son père d’origine suisse est venu s’installer dans ce pays en 1960. Elle a donc été élevée en Suisse .où elle a poursuivi des études artistiques. Installée à Genève, elle est toujours en déplacement à l’occasion d’une bourse, d’une résidence. D’autre part elle a conservé des liens avec le pays où elle est née et revient constamment à ses origines.

Si près si loin, le film de Michel Favre sorti en 2012 76’, montre Carmen Perrin tentant de retrouver des traces, des échos de l’activité de son père auprès des indiens de la région du lac Titicaca. Cette recherche identitaire est très perceptible dans le travail de l’artiste et ce film ouvre à la compréhension de son travail.

 Dans l’exposition de Pully, on rencontre des jeux de couleurs qui font penser à un marché des Andes.  On peut aussi citer une phrase présentée dans l’une des installations : «  Au bord de moi-même je m’arrête, je me penche ». Par ailleurs les travaux proposés résultent d’une carte blanche à l’artiste qui veut montrer les avantages et les inconvénients d’un bâtiment ancien, lorsqu’il s’agit d’exposer de l’art contemporain. Sur les deux étages du musée, elle a mis en relation des réalisations anciennes et de nombreuses pièces récentes qui donnent une bonne idée de l'ampleur et de la variété de sa démarche. Elle s’intéresse à la paroi, au paravent, à la façade comme lieu de passage qui laisse passer et retient la lumière.  Par ailleurs, elle explore les potentialités de divers matériaux, en particulier le caoutchouc, mais aussi des accumulations de magazines qu’elle travaille. Par bien des aspects son travail appartient à l’op art dont elle recherche les vibrations, mais il y a aussi une part expressive et une véritable implication physique notamment dans ses dessins monumentaux intitués « Tracés ».

Car la relation entre le dessin et la sculpture, la réalisation architectonique est centrale dans la démarche de Carmen Perrin. C'est là qu'elle peut développer l'intérêt qu'elle porte à divers matériaux. Le caoutchouc, des élastiques en couleur, des ressorts, des hameçons deviennent le point de départ de compositions qui couvrent parfois des surfaces très larges.

Patrick Schaefer, l'art en jeu 12 septembre 2013

Claudia Comte X,Y,Z et Jérémie Gindre Image Canyon jusqu'au 12 mai 2013 Fri Art Fribourg

Pour se rendre à Fri Art, le centre d'art contemporain de Fribourg, il faut suivre une descente très abrupte avant d’arriver au fond de la gorge de la Sarine, où se niche la ville basse. Les installations des deux artistes, Claudia Comte (1983) et Jérémie Gindre (1978), invités en ce moment par l'institution empoignent la totalité de l’espace mis à leur disposition pour tisser des liens avec cette particularité topographique.

La vidéo proposée par Claudia Comte relate la navigation sur un fjord, mais aux paysages qui défilent s'ajoutent une trame abstraite inspirée par une structure ajourée en béton, les images du paysage, les compositions cinétiques qui sont superposées à celles-ci, sont complétés par une structure musicale qui baigne les deux salles de l'installation.

En effet avant la vidéo, on découvre une première salle dont les murs peints ont été couverts de traits suggérant un rythme. Au sol sont déposées de grandes claies noires ajourées ; alors qu’au centre de la pièce trônent six sculptures en bois clair, abstraites, soigneusement polies, placées comme des spectateurs sur un banc circulaire.

Le rapport au site développé dans l'installation de Jérémie Gindre est encore beaucoup plus direct

Sous le titre Image Canyon, il nous invite à découvrir des coupes géologiques. Une paroi est découpée comme l’une de ces représentations. Sur des socles de briques rouges qui semblent venir des murs du centre sont placés des agglomérats de galets. Des inscriptions au mur, en anglais, évoquent des instructions, des informations données au visiteur dans un site. D’autre part l’artiste présente une série de dessins de coupes qui suggèrent les notes d’un géologue (on pense à Per Kirkeby). Les textes sont inspirés par des explorateurs découvrant un canyon dans le Missouri en 1803.

Patrick Schaefer L'art en jeu 23 février 2013

Marc Bauer centre culturel suisse 10 03 13

Paris 10 mars 2013

Le centre culturel suisse présente Le Collectionneur de Marc Bauer jusqu'au 14 avril 2013

Marc Bauer est né en 1975, il a étudié à Genève et à Amsterdam. Ses dessins muraux, souvent présentés en cycles ont déjà rencontré un écho considérable après des expositions à Attitudes, au Mamco à Genève, au musée de Saint- Gall et tout récemment au Kunsthaus Baselland, puis à Pully.

Un grand dessin mural qui évoque un rideau de scène art déco, à travers l'ouverture duquel on découvre quelques danseuses en tutu (à moins que Marc Bauer n’ait repris un Degas?). Un autre dessin mural montre un personnage assis qui contemple la Seine avec la maquette d'un projet d'une nouvelle vision de Paris totalement reconstruite ( le plan Voisin?). Par ailleurs des peintures sur plexiglas évoquent un nouveau dessin animé intitulé L'architecte. Mais avant ce dernier, la suite de dessins Le Collectionneur évoque la période sombre de la guerre des spoliations, on reconnait des salons meublés, des tableaux, un Balthus, un Max Ernst, un Cézanne et puis soudain des papillons épinglés. La nouveauté surprenante dans cette exposition consacrée au dessin gris, estompé, c'est l'introduction de la couleur, brillante, éclatante, mais éphémère par des bouquets de fleurs splendides, placés dans des vases sur lesquels on reconnait les dessins de Marc Bauer. Les dessins créent une atmosphère sombre, nous plongent dans une époque, un récit et la couleur nous met dans l'actualité, le présent de l'exposition, ce qui donne une note brillante bienvenue. Ici par contre par contraste avec l'exposition de Pully, aucun texte pour appuyer les dessins.

Patrick Schaefer 13 mars 2013

Pully 21 septembre 2012

Marc Bauer  et Sara Masuger proposent jusqu'au 2 décembre, sous le titre, Le ravissement mais l'aube, déjà, un poème sculpté, dessiné et écrit dans les salles et sur les murs du musée de Pully. Une très belle composition qui associe plusieurs formes d’expression graphique, plastique et poétique.

Sara Masuger est née en 1978, elle a étudié à Berne et à Amsterdam, ses sculptures sont imprégnées par le corps humain en fragments, le corps qui expérimente, surgit, souffre, se délite en somme. Elle propose des oeuvres d’une grande ampleur qui tissent le volume des salles en proliférant dans l'espace. (Exemple de son travail sur le site de Kunstbetrieb).

Les dessins estompés de Marc Bauer jouent avec la perspective, ils proposent des objets, des situations, évoquent aussi des oeuvres d’art ; ici par exemple L’île des morts de Böcklin. Natures mortes, vanités ou paysages envahissent les murs et suggèrent d'autres espaces, secondés par de courts textes. Cet envahissement répond à la prolifération des sculptures de Sara Masuger.

Le site de l'artiste.

Patrick Schaefer, l'art en jeu 22 septembre 2012

Teresa Hubbard / Alexander Birchler

No Room to Answer, cet article est ransféré sur la nouvelle version du site http://wp.me/p5k6Rq-qv

Patrick Schaefer, L'art en jeu, 6 octobre 2009

Zurich Kunsthaus: Ferdinand Hodler - Jean- Frédéric Schnyder jusqu'au 26 avril 2015

transféré sur la nouvelle version du site.

Tate Modern

Fischli & Weiss Flowers & Questions. A Retrospective jusqu'au 14 janvier 2007 cet article a été transféré sur la nouvelle version du site.

art-en-jeu.ch, webzine d'information artistique et culturelle francophone de Patrick Schaefer vous offre des critiques d'expositions (plus de 200 pages); un agenda d'expositions sélectif (200 liens); treize années de chronique (blog) artistique au jour le jour depuis 2001. Les boutons ci-dessous vous permettent de naviguer dans le site.
accueil agenda architecture chronique listeartistesmentionnes listearticles photos contact

>