A voir au plus vite

 

Ici trouvez coups de coeur et notules! pour s’informer et suivre l’actualité artistique.

Zurich 25 novembre 2019

Kunsthaus

Alors que le nouveau bâtiment est achevé sans être encore visitable, le Kunsthaus de Zurich a retrouvé son entrée principale et un programme d’exposition complet, un nouvel accrochage de certaines salles est également proposé:

Wilhelm Leibl 25 octobre – 19 janvier; la collection Hubert Looser jusqu’au 5 janvier, des travaux sur papier notamment de Wilhelm de Kooning.

haus konstruktiv: Leonor Antunes, Camille Graeser, Roman Clemens jusqu’au 12 janvier.

Museum Rietberg: Fiction Kongo jusqu’au 15 mars.

Yverdon 20 novembre 2019

Libres jusqu’au 9 février 2020. Avec Barbara Polla comme commissaire invitée, le centre d’art contemporain d’Yverdon propose les regards, les approches de 25 artistes sur le thème de la prison, de la privation de liberté. La présentation s’étend à Orbe et au musée du fer de Vallorbe.

Vevey 18 novembre 2019

Courbet dessinateur 1er novembre – 2 février

Pour marquer le bicentenaire de la naissance de Gustave Courbet, le musée Jenisch s’est associé avec le musée Courbet d’Ornans pour présenter quelques dessins de l’artiste. Une présentations restreinte, mais impressionnante qui révèle différente facettes de son travail, autoportraits, esquisses pour de grandes compositions, études familiales ou encore estampes destinées à une large diffusion.

Les plus belles estampes des collections 20 septembre – 5 janvier, cette sélection d’oeuvres organisées autour des différentes techniques occupe les deux salles du rez-de-chaussée et une salle du premier étage.

Mantoue 2 novembre 2019

La ville de Mantoue a décidé de célébrer Giulio Romano avec deux expositions et un parcours en ville qui permet de suivre les réalisations du peintre, architecte et urbaniste des Gonzague.

http://www.giulioromanomantova.it

Palazzo ducale Giulio Romano a Mantova jusqu’au 6 janvier (dessins du Louvre)

Palazzo Te Giulio Romano arte e desiderio jusqu’au 6 janvier

Milan 2 novembre 2019

Fondation Prada: Il sarcofagio di Spitzmaus e altri tesori jusqu’au 13 janvier 2020.

La Fondation Prada à Milan s’est associée avec le Kunsthistorisches Museum de Vienne pour présenter une sélection d’oeuvres et d’objets les plus divers sous la forme d’un cabinet d’amateur. Deux artistes ont opéré la sélection des 536 objets qui sont présentés sans cartels dans la pénombre: Web Anderson et Juman Malouf.

En face de la Scala, dans une ancienne banque monumentale, les Gallerie d’Italia présentent depuis 2016 des expositions prestigieuses dédiées à l’art italien. Canova / Thorvaldsen, la nascita della sculptura moderna jusqu’au 15 mars 2020 est une manifestation stupéfiante par son ampleur. Elle est réalisée en collaboration avec le musée Thorvaldsen de Copenhague et l’ermitage de Saint Petersburg. Elle raconte avec beaucoup de précision, le développement de l’art moderne à Rome vers 1800 autour de deux personnalités artistiques qui étaient considérées comme des quasi dieux et qui eurent un succès et une influence considérables.

Bâle / Riehen 6 octobre 2019

Fondation Beyeler: Resonating Spaces: Leonor Antunes, Silvia Bächli, Toba Khedoori, Susan Philipsz et Rachel Whiteread jusqu’au 26 janvier. En parallèle sont présentées les oeuvres de la collection Staechelin et de la collection Beyeler jusqu’au 19 mai 2020.

La Fondation Beyeler invite cinq artistes qui explorent l’espace par le son, l’installation, le moulage et le trait. Le paradoxe de sculptures immatérielles est développé par Susan Philipsz,  alors que deux artistes, Silvia Bächli, Toba Khedoori, s’expriment par le dessin les deux autres déclinent des formes très différentes d’expression dans l’espace: Leonor Antunes sature une grand espace de cordages, miroirs qui renvoient à des archives personnelles. Rachel Whiteread qui s’est fait connaître par un mode de travail moulant le vide réagit à une toile de Balthus en dépôt à la Fondation par une série de moulages reprenant des éléments architecturaux de la toile….

A signaler que le musée Tinguely présente l’oeuvre de l’artiste néozélandais Len Lye (1901 – 1980) qui fut un précurseur de l’usage du son dans les oeuvres du 23 octobre au 26 janvier 2020.

Lausanne 7 octobre 2019

Musée cantonal des beaux-arts. A l’occasion de l’exposition inaugurale du nouveau bâtiment du musée des beaux-arts sur le site de la gare appelé Plateforme 10, l’institution a choisi de rendre hommage aux donateurs en consacrant tous les espaces à la collection. Sous le titre: Atlas. Cartographie du don jusqu’au 12 janvier 2020. Le magnifique bâtiment des architectes Barozzi et Veya offre de vastes espaces parfaitement fonctionnels à quelques pas de la gare de Lausanne. Les locaux de service, accueil, restaurant, salle de conférence sont rassemblés au rez-de-chaussée, alors que les espaces d’expositions se déploient sur deux étages, séparés en deux ailes bien distinctes. Refusant toute construction historique, cette première présentation rassemble des oeuvres de diverses époques autour de dix thèmes et un index qui développent la métaphore de l’atlas, du globe ou de la carte géographique, le résultat, loin de tout didactisme, propose d’étranges assemblages et des rencontres inattendues, souvent réussies….

Musée de l’Elysée Jan Groover, laboratoire des formes jusqu’au 5 janvier. Après des débuts proches d’une vision conceptuelle qui fait penser à celle d’Ed. Ruscha, Jan Groover se tourne vers la nature morte et des techniques de photographies originales qui aboutissent à de splendides compositions baignées d’influences renaissantes.

Lyon 24 septembre 2019

15e Biennale de Lyon, là où les eaux se mêlent jusqu’au 5 janvier 2020

Depuis des décennies les artistes, les commissaires d’exposition rêvent, fantasment sur l’utilisation pour la présentation de leurs œuvres d’espaces abandonnés qu’ils peuvent réinvestir. En fait le phénomène lorsqu’on y réfléchit commence dès l’apparition des musées avec le remploi des palais ou des couvents par exemple. L’installation pour cette édition de la biennale de Lyon à l’usine Fagor est un peu différente, car cette fabrique de machines à laver a été fermée récemment et tout semble en parfait état, prêt à reprendre la production. On prend ainsi d’abord la mesure d’une catastrophe industrielle, d’un effondrement. L’ampleur des espaces abandonnés donne une idée du nombre de personnes qui devaient y travailler. Le thème de l’exposition est ainsi donné, il s’agit bien du crash, il est décliné sous diverses formes posthumanistes dans le parcours des quatre  halles. Au niveau des expressions artistiques il s’agit avant tout d’installations qui recourent aux méthodes traditionnelles de la sculpture: le moulage et l’assemblage….

Berne 3 septembre 2019

Le musée des beaux-arts de Berne évoque la carrière d’artiste et d’enseignant de Johannes Itten. Obligé de rentrer en Suisse avec l’arrivée des nazis, il devint conservateur du musée des arts décoratifs de Zurich, puis du musée Rietberg.

Johannes Itten, l’art c’est la vie, utopies du Bauhaus jusqu’au 2 février 2020.

Venise mai 2019

Au Palazzo Grassi c’est Luc Tuymans sous le titre La pelle jusqu’au 6 janvier 2020. Il a reçu carte blanche pour construire un dialogue avec ce palais et les traditions artistiques de la ville en proposant la mise en espace d’une grande mosaïque au sol. La rétrospective de l’oeuvre peint fait alterner les petits et les très grands formats. L’effacement d’une photo usée, le passé, le présent, l’histoire tragique, mais aussi l’envoûtement de la peinture, les couleurs si ténues et qui éclatent dans une somptueuse présentation qui met en valeur les couleurs du palais le rose, l’ocre, le marbre .

Un commentaire

  1. Ping : Anonyme

Laisser un commentaire