A voir au plus vite

Ici vous trouvez coups de coeur et notules! pour s’informer et suivre l’actualité artistique.

Lausanne 1er novembre 2020

Musée cantonal des beaux-arts: Kiki Smith, Hearing You with my Eyes jusqu’au 10 janvier 2021

Fille du sculpteur Tony Smith, Kiki Smith (1954) est fascinée par le corps humain et une expression fragile de la plasticité, du volume. Elle met le corps à plat en le fragmentant, montrant l’intérieur: fluide, viscères et l’extérieur, peau, membres. Kiki Smith part de son propre corps en le moulant et multiplie les autoportraits. Par ailleurs, elle introduit une vaine narrative, mythologique avec l’évocation de l’homme-animal, la métamorphose. Elle s’exprime par de grands dessins réalisés sur des feuilles de papier Népal, explore différentes techniques d’estampe, lithographie, taille-douce, gaufrage, pliage. La traduction de cet univers dans des tapisseries monumentales est un autre aspect largement représenté dans l’exposition. Kiki Smith a fait l’objet de deux expositions récentes à Salzburg et à la Monnaie de Paris, ses travaux sont également visibles dans la nouvelle succursale de la Pace Gallery à Genève. En 2013, elle avait été largement représentée dans l’exposition les Papesses, collection Lambert au Palais des Papes à Avignon, aux côtés de quatre artistes femmes du XXe siècle. ( Camille Claudel, Louise Bourgeois, Jana Sterbak et Berlinde de Bruyckere).

En plus de la collection permanente deux expositions temporaires sont visibles: Jorge Macchi La cathédrale engloutie jusqu’au 22 novembre où l’on retrouve les cloches de la cathédrale de Lausanne et la présentation d’une grande collection d’aquarelles de Giovanni Giacometti jusqu’au 17 janvier.

Yverdon 11 octobre 2020

Centre d’art contemporain (CACY) et d’autres lieux

Rock me Baby 10 octobre – 23 décembre. L’artiste Sébastien Mettraux a conçu une exposition qui associe regard thématique sur l’art contemporain et histoire industrielle pour évoquer le passé industriel d’Yverdon-les-Bains. En effet, cette localité fut jusqu’en 1989 l’un des principaux centres mondiaux de production de la machine à écrire employant jusqu’à 4’000 ouvriers. Lui-même appartient à une génération qui n’a connu que l’ordinateur, mais il se passionne pour toutes les formes de passé industriel qui ont marqué l’arc jurassien. L’évocation s’étend sur quatre lieux: art contemporain au CACY, histoire au château, fantastique à la Maison d’ailleurs et souvenirs, ethnologie à la bibliothèque.

 Aarau 25 septembre 2020

Julian Charrière Towards No Earthly Pole jusqu’au 3 janvier

Après Lugano, Julian Charrière (1987) présente une vaste exposition au Kunsthaus d’Aarau, centrée autour d’un film dont elle porte le titre, cette production sur grand écran de 104 minutes est visible à la fin du parcours de l’exposition qui occupe tout le rez du musée. L’artiste réunit photographies, films de performances et diverses formes de pierres réelles ou fausses dans cette présentation qui emprunte aux domaines de la science et de l’art.

Bâle 25 septembre 2020

Musée d’art contemporain et nouveau bâtiment principal

Isa Genzken oeuvres de 1973 à 1983 jusqu’au 24 janvier. Les sculptures aériennes, bien que posées au sol d’Isa Genzken sont fascinantes de légèreté et de finesse.

Lausanne 3 septembre 2020

Fondation de l’Hermitage

Arts et cinéma 4 septembre – 3 janvier

L’exposition réalisée avec Dominique Païni et la cinémathèque française propose une passionnante histoire du cinéma « non narratif » plastique de l’époque impressionniste à la nouvelle vague. Elle montre la richesse des relations et des métissages entre peinture, dessin et cinéma. Sur un canevas général formé de courts extraits de très nombreux films viennent se greffer des oeuvres d’art souvent sélectionnées dans les collections suisses. Le parcours est vaste et varié rencontrant tous les principaux mouvements artistiques, l’impressionnisme, le cubisme, l’expressionnisme, le surréalisme, le constructivisme russe et enfin la nouvelle vague et plus particulièrement Jean-Luc Godard.

Genève 2 mars 2020

Mamco: Réouverture le 16 mai: Olivier Mosset jusqu’au 6 décembre

Le Mamco consacre une rétrospective à Olivier Mosset sur trois étages. Dans ses expositions l’artiste aime toujours céder la place à d’autres créateurs plus jeunes, mais ici il joue le jeu de l’approche historique et présente parallèlement à ses créations les différents contextes dans lesquelles elles se sont développées….

Un commentaire

  1. Ping : Anonyme

Laisser un commentaire