A voir au plus vite

 

Ici trouvez coups de coeur et notules! pour s’informer et suivre l’actualité artistique.

Zurich 23 janvier 2020

Kunsthaus

Le grand espace consacré aux expositions temporaires au Kunsthaus de Zurich est entièrement confié à Olafur Eliasson qui présente quatre installations spectaculaires et fascinantes sur le thème de la symbiose: Symbiotic seeing jusqu’au  22 mars. Basée sur des jeux optiques et visuels assez simples le résultat est étonnant et renvoie autant à la Renaissance qu’à l’impressionnisme tout en développant un discours sur les questions environnementales actuelles.

Museum Rietberg: Fiction Kongo jusqu’au 15 mars.

Yverdon 20 novembre 2019

Libres jusqu’au 9 février 2020. Avec Barbara Polla comme commissaire invitée, le centre d’art contemporain d’Yverdon propose les regards, les approches de 25 artistes sur le thème de la prison, de la privation de liberté. La présentation s’étend à Orbe et au musée du fer de Vallorbe.

Vevey 18 novembre 2019

Courbet dessinateur 1er novembre – 2 février

Pour marquer le bicentenaire de la naissance de Gustave Courbet, le musée Jenisch s’est associé avec le musée Courbet d’Ornans pour présenter quelques dessins de l’artiste. Une présentations restreinte, mais impressionnante qui révèle différente facettes de son travail, autoportraits, esquisses pour de grandes compositions, études familiales ou encore estampes destinées à une large diffusion.

Milan 2 novembre 2019

En face de la Scala, dans une ancienne banque monumentale, les Gallerie d’Italia présentent depuis 2016 des expositions prestigieuses dédiées à l’art italien. Canova / Thorvaldsen, la nascita della sculptura moderna jusqu’au 15 mars 2020 est une manifestation stupéfiante par son ampleur. Elle est réalisée en collaboration avec le musée Thorvaldsen de Copenhague et l’ermitage de Saint Petersburg. Elle raconte avec beaucoup de précision, le développement de l’art moderne à Rome vers 1800 autour de deux personnalités artistiques qui étaient considérées comme des quasi dieux et qui eurent un succès et une influence considérables.

Bâle / Riehen 6 octobre 2019

Fondation Beyeler: Resonating Spaces: Leonor Antunes, Silvia Bächli, Toba Khedoori, Susan Philipsz et Rachel Whiteread jusqu’au 26 janvier. En parallèle sont présentées les oeuvres de la collection Staechelin et de la collection Beyeler jusqu’au 19 mai 2020.

La Fondation Beyeler invite cinq artistes qui explorent l’espace par le son, l’installation, le moulage et le trait. Le paradoxe de sculptures immatérielles est développé par Susan Philipsz,  alors que deux artistes, Silvia Bächli, Toba Khedoori, s’expriment par le dessin les deux autres déclinent des formes très différentes d’expression dans l’espace: Leonor Antunes sature une grand espace de cordages, miroirs qui renvoient à des archives personnelles. Rachel Whiteread qui s’est fait connaître par un mode de travail moulant le vide réagit à une toile de Balthus en dépôt à la Fondation par une série de moulages reprenant des éléments architecturaux de la toile….

A signaler que le musée Tinguely présente l’oeuvre de l’artiste néozélandais Len Lye (1901 – 1980) qui fut un précurseur de l’usage du son dans les oeuvres du 23 octobre au 26 janvier 2020.

Berne 3 septembre 2019

Le musée des beaux-arts de Berne évoque la carrière d’artiste et d’enseignant de Johannes Itten. Obligé de rentrer en Suisse avec l’arrivée des nazis, il devint conservateur du musée des arts décoratifs de Zurich, puis du musée Rietberg.

Johannes Itten, l’art c’est la vie, utopies du Bauhaus jusqu’au 2 février 2020.

Un commentaire

  1. Ping : Anonyme

Laisser un commentaire