Exposition Yannis Kounellis, Ca Corner della Regina

A voir au plus vite

 

Exposition Yannis Kounellis, Ça Corner della Regina

Ici trouvez coups de coeur et notules! pour s’informer et suivre l’actualité artistique.

Genève 18 juin 2019

Le centre d’art contemporain consacre ses salles à la présentation d’un artiste islandais, installé aux Pays-Bas, Hrein Fridfinnsson (né en 1943) jusqu’au 25 août: une belle découverte qui propose photographies, installations d’esprit minimaliste.

Le musée Rath propose une exposition consacrée à la peinture et à la sculpture sous le titre Silences jusqu’au 27 octobre, elle aborde en 10 sections, en s’appuyant surtout sur les collections du musée d’art et d’histoire de Genève et du musée des beaux-arts de La Chaux-de-Fonds, différents points de vue sur la nature morte, le paysage ou l’allégorie du XVIe siècle à nos jours.

Venise mai 2019

Biennale 11 mai – 24 novembre 2019. May you live in interesting Times
Ralph Rugoff qui dirige la biennale de Venise cette année est le directeur de la Hayward Gallery à Londres depuis de nombreuses années (2002). Un lieu qui présente des expositions d’art contemporain très pertinentes, mais avec un côté fun, susceptible d’attirer le grand public. C’est bien la formule que l’on trouve dans cette biennale qui propose à la fois un discours engagé et des pratiques artistiques très diverses résolument figuratives. On trouve une toile de Georges Condo à l’entrée de l’Arsenal, ce qui dit bien sous quelle étoile on est. Une large place est faite aux techniques traditionnelles, peintures, sculptures, photographies, mais bien sûr  toutes les pratiques visuelles actuelles sont aussi très présentes. Pour résumer: une biennale figurative, engagée qui ressemble aussi parfois à un catalogue de voyage dans des pays à risque !….
Cette année la Biennale évite de célébrer une grande star et présente des démarches moins connues et plus actuelles.
Par contre on trouve dans les autres lieux d’expositions de la cité plusieurs figures importantes.

Au Palazzo Grassi c’est Luc Tuymans sous le titre La pelle jusqu’au 6 janvier 2020. Il a reçu carte blanche pour construire un dialogue avec ce palais et les traditions artistiques de la ville en proposant la mise en espace d’une grande mosaïque au sol. La rétrospective de l’oeuvre peint fait alterner les petits et les très grands formats. L’effacement d’une photo usée, le passé, le présent, l’histoire tragique, mais aussi l’envoûtement de la peinture, les couleurs si ténues et qui éclatent dans une somptueuse présentation qui met en valeur les couleurs du palais le rose, l’ocre, le marbre .

A la Fondazione Prada Ca’ Corner della Regina: Jannis Kounellis 11 mai – 24 novembre 2019

Première rétrospective de l’artiste après son décès en 2017, l’exposition conçue par Germano Celan débute en douceur avec deux espaces latéraux présentant des affiches et des catalogues anciens. Le palais lui-mêmes, son architecture, les fresques qui l’ornent et l’atmosphère de ce bâtiment voisin du grand Canal sont très bien mis en valeur. Une salle dans l’entresol est consacrée à des films et à des entretiens avec l’artiste. Enfin sur deux deux étages sont déployées des installations importantes qui déclinent les thèmes et les matériaux utilisés par Kounellis: le charbon, l’acier, la pierre, le verre, le tissu ou des toiles sur lesquelles il a peint des textes et des signes….

Georg Baselitz est présenté à la galerie de l’Académie jusqu’au 8 septembre et Roman Opalka à la Fondation Querini Stampalia jusqu’au 20 juillet.

Pully 19 mai 2019

Le Musée d’art de Pully (fermé lundi et mardi) propose Futurs incertains jusqu’au 7 juillet, en collaboration avec le musée cantonal de géologie. En fait, il s’agit de voir les réactions, les formulations de quelques artistes contemporains suisses Rudy Decelière, Julian Charrière, Marie Velardi, Bassim Magdy et étranger comme Marc Dion ( une quinzaine en tout) face aux préoccupations actuelles sur le climat et l’évolution de la planète. Un bel ensemble avec des installations importantes de chaque artiste qui montre la liberté des registres de l’expression artistique face à ces thèmes qui va de l’ironie à la poésie en passant par une forme d’engagement.

Berne 1er mai 2019

Le centre Paul Klee propose deux expositions:

Klee & ses amis: Kandinsky, Arp, Picasso… jusqu’au 1er septembre. Une présentation rétrospective des oeuvres de Klee,  mises en relation avec celles d’autres artistes majeurs du XXe siècle présents dans les collections du musée des beaux-arts de Berne.

Extase jusqu‘au 4 août Au sous-sol, divisée en 7 chapitres cette exposition illustre différentes formes de l’extase, l’ivresse, la religion, le sexe, la danse avec des oeuvres qui vont du XIXe siècle à aujourd’hui….

Zurich 1er mai 2019

Zurich Kunsthaus Fly me to the Moon jusqu’au 30 juin

Au Kunsthaus de Zurich, les expositions thématiques alternent avec des approches monographiques d’un artiste. En 2017, l’institution avait tenté de faire une histoire de La performance. Au printemps 2018, c’était l’histoire de la mode depuis le 16esiècle jusqu’à aujourd’hui qui était évoquée sous le titre Fashion Extreme Mode in der Kunst. 2019 marque  le 50èmeanniversaire du premier pas sur la lune et c’est ainsi à la présence de la lune dans l’art, l’imagination et la science que l’exposition Fly me to the Moon nous présente. Un beau sujet qui associe des peintures, photographies, installations et des évocations de l’exploration de la lune à proprement parler. Aérée et variée l’exposition fait alterner des oeuvres de la collection (50) et des prêts (150). Elle sera visible au Museum der Moderne de Salzburg dès le 20 juillet...

 

Un commentaire

Laisser un commentaire