A voir au plus vite

Rivane Neuenschwander, Bataille, 2017, Biennale de Lyon, la biennale sait mobiliser un vaste public scolaire.

Ici trouvez coups de coeur et notules!

Lyon 13 octobre 2017

La quatorzième biennale de Lyon se déroule jusqu’au 7 janvier. Sous le titre Mondes flottants, elle explore différents thème développés par les artistes depuis 50 ans en se concentrant sur le son et l’espace et la performance. Il y a bien sûr des commandes spécifiques pour la biennale, mais aussi des oeuvres importantes qui viennent du centre Pompidou, du musée d’art contemporain de Lyon et de FRACS.

Lausanne 1er octobre 2017

Ai Weiwei. D’ailleurs c’est toujours les autres jusqu’au 28 janvier.

Guillaume Pilet, Biopic, prix Buchet jusqu’au 28 janvier.

Le musée des beaux-arts va définitivement quitter le Palais de Rumine fin janvier 2018 pour rejoindre un nouveau bâtiment près de la gare qui ouvrira en 2019. Ai Weiwei, occupe les trois premières salles du musée, mais aussi l’escalier monumental et les salles des quatre autres musées et de la bibliothèque. Sensible au caractère théâtral de l’escalier, il a placé un immense autoportrait photographique au haut des marches pour accueillir le visiteur. Les installations présentées forment une sorte de rétrospective tout en réagissant directement aux salles du bâtiment et à leurs collections.

Bâle 1er octobre 2017

Deux artistes renommés du XXe siècle sont exposés de façon exemplaire à Bâle en ce moment: Paul Klee, la dimension abstraite à la Fondation Beyeler jusqu’au 21 janvier et Marc Chagall, 1911 – 1919, les années charnières, au  musée des beaux-arts jusqu’au 21 janvier également.

Ce dernier présente dans sa collection permanente un ensemble de toiles importantes de l’artiste. L’exposition centrée sur la période 1911- 1919, documente ces oeuvres de façon très complète. Elle nous fait découvrir la personnalité de l’artiste, sa vie privée et publique et le contexte historique dans le quel les oeuvres ont été réalisées. Des dessins, d’autres toiles de la même période et un saisissant groupe de photographies viennent éclairer et compléter les oeuvres du musée ou qui sont en dépôt dans ses collections.

La galerie Beyeler a vu passer environ 500 oeuvres de Paul Klee et la collection en possède une vingtaine. C’est évidemment un point de départ idéal pour monter une exposition qui présente beaucoup d’oeuvres rarement vues provenant de collections privées, mais aussi de collections publiques. A la fois, rétrospective et thématique, l’exposition retrace les relations de Paul Klee avec l’abstraction….

Coire 19 septembre 2017

Musée des beaux-arts. Not Vital, Rétrospective Univers privat jusqu’au 19 novembre.

Le deuxième sous-sol du nouvel édifice du musée des beaux-arts de Coire présente un regard rétrospectif sur l’oeuvre de Not Vital, né en 1948, qui va de 1964 à aujourd’hui. Les travaux appartiennent à plusieurs périodes, mais leur sélection insiste sur la continuité, la permanence d’une démarche.

Ainsi, c’est une gouttière, peinte en blanc, Chanala da tet, sorte de ready made, réalisé à 16 ans qui a été retenue comme affiche de l’exposition. L’appropriation est assurément l’une des caractéristiques qui revient constamment dans l’oeuvre de Not Vital….

Zurich 19 septembre 2017

Au Migros Museum jusqu’au 5 novembre, on découvre l’étonnant bestiaire de Jimmie Durham (1940), God’s Children, God’s Poems, à ne pas manquer. Il a réalisé 14 sculptures à partir des crânes de grands animaux européens, qui deviennent autant de totems étonnants rassemblant divers matériaux, bois, métal et tissu.

Gruyères 4 septembre 2017

Le château de Gruyères et ses expositions artistiques. Sandrine Pelletier: Foreign Accent jusqu’au 22 octobre 2017.

Gruyères est connu comme village historique, touristique, entièrement dédié aux restaurants et au commerce. Mais ce bourg possède aussi un musée et un café Giger, un musée tibétain et bien sûr le château qui a été soigneusement restauré.

Depuis quelques années des artistes contemporains sont invités à dévoiler leurs créations les plus récentes au château. Deux salles du rez sont dédiées aux expositions temporaires, la terrasse offre un site idéal pour la mise en espace de sculptures. Enfin les créateurs peuvent aussi présenter en contrepoint leurs travaux dans les salles historiques.

Sandrine Pelletier (née en 1976) empoigne les techniques les plus diverses avec ardeur. Lavis, carton, bois brûlé ou peint, céramique et verre lui suggèrent des recherches sur les paroxysmes auxquels il est possible d’exacerber les matières, les limites entre expression et disparition, un peu comme le lavis qui joue avec la suggestion de la représentation d’un espace ou son effacement….

Lausanne 29 août 2017

Arsenic Début de saison le 21 septembre. Patrick de Rham a dirigé les Urbaines pendant 10 ans. Il présente sa première saison à l’Arsenic dont il est le quatrième directeur. Les limites entre les divers modes d’expression artistique s’effacent de plus en plus, surtout à travers la performance. Si les 3/4 des intervenants retenus proviennent de Suisse romande, le spectacle d’ouverture est proposé par le chorégraphe suédois Marten Spangberg, les 21 et 22 septembre, un « spectacle » qui a été montré au Palais de Tokyo à Paris au mois de mars.

Berne 14 août 2017

La collection Hahnloser jusqu’au 13 mars 2018.

Le musée de Berne présente dans les salle de l’ancien bâtiment, la collection Hahnloser dans toute son ampleur et avec ses points forts qui sont avant tout Pierre Bonnard et Félix Vallotton, mais elle comprend de nombreux autres artistes à commencer par Van Gogh, Cézanne, Matisse, Maillol et Redon notamment.

Yverdon 29 juillet 2017

Le centre d’art contemporain d’Yverdon, transformé en immense volière, nous offre une expérience exceptionnelle avec Céleste Boursier-Mougenot from here  to ear jusqu’au 5 novembre. 25 tonnes de sable, des arbres, des nichoirs, des guitares électriques, de nombreux amplificateurs et cymbales transformées en mangeoires pour accueillir près de 80 mandarins qui vont voleter et vivre dans cet endroit en créant d’étranges musiques selon leur déplacement et les mouvements des visiteurs.

Aarau 26 juillet 2017

Le Kunsthaus d’Aarau fait le point sur la Suisse et le Pop Art jusqu’au 1er octobre (prolongée jusqu’au 5 novembre). Une réflexion historique, mais une présentation légère et joyeuse qui a su faire ressortir l’esprit d’artistes jeunes  dont beaucoup sont devenus très connus, (Peter Stämpfli, Urs Lüthi, Markus Raetz, par exemple), en approfondissant certains aspects de leur première expression tonitruante. On sent bien qu’il s’agissait pour tous de casser le cadre, le cadre de la toile, celui des catégories artistiques, graphisme et peinture notamment, celui des sujets, d’explorer de nouveaux matériaux aussi pour des reliefs, de la sculpture….

 

Paris 27 juin 2017

Les amateurs de peinture sont à la fête avec les expositions en cours à Paris. Citons dans l’odre chronologique: les portraits de Cézanne au musée d’Orsay; Derain, Giacometti et Balthus au musée d’art moderne de la ville, une présentation exceptionnelle par son ampleur et sa pertinence et enfin la rétrospective David Hockney, au centre Pompidou qui retrace les cheminements d’un geek heureux qui célèbre ses 80 ans…

 

Bex 4 juin 2017

Bex & Arts 4 juin – 15 octobre 2017  13e triennale de sculpture contemporaine: L’énergie

Tous les trois ans, les amateurs de sculptures en plein-air retrouvent la propriété de Szilassi, à Bex pour une balade riche en surprises. Cette année 31 artistes ont été invités, un chiffre nettement inférieur aux éditions précédentes, ce qui favorise la mise en valeur des arbres et des espaces de la campagne. Toutes les générations sont représentées et le parcours permet de découvrir des propositions diverses par rapport aux matériaux employés, aux techniques et à la prise de position dans l’espace, de la stèle traditionnelle à l’horizontalité ou même au souterrain….

Venise 27 mai 2017

Biennale: Viva Arte Viva jusqu’au 26 novembre

Le pavillon central de la Biennale aux Giardini commence bien avec des photos de Mladen Stilinovic de l’artiste endormi sur un banc, affirmant le droit à l’otium par opposition au negotium. Ne rien faire comme signe de la liberté artistique, on trouve encore cet esprit dans quelques pièces de Franz West. Mais le propos ne se poursuit pas vraiment et disparaît vite dans le thème du livre créé par divers artistes, sans qu’une œuvre forte surgisse. On retrouve par contre l’artiste endormi dans la belle exposition Philip Guston et les poètes (en fait, surtout Philip Guston et l’Italie) à l’Academia. Elle fait partie de la biennale, puisque le billet de celle-ci permet d’y accéder, il ne faut pas la manquer….

Punta della Dogana et Palazzo Grassi: Damien Hirst Trésors de l’épave de l’incroyable jusqu’au 3 décembre 2017.

Damien Hirst dans son exposition vénitienne nous raconte une histoire, celle du naufrage de la galère d’un riche affranchi, dont les trésors auraient été repêchés par une expédition de scaphandriers. Deux films présentent les fouilles sous-marines, la découverte et la sortie des trésors. Il y a des sculptures incrustées d’éponges et de coquillages dans les formats les plus divers, mais aussi un trésor qui propose une collection de nuggets et des bijoux sophistiqués….

Dans le pavillon suisse aux Giardini, sous le titre Femmes de Venise, on nous raconte aussi une histoire. Partant du constat qu’Alberto n’a jamais exposé dans ce bâtiment pourtant construit par son frère Bruno, on découvre une double exposition. Dans la cour les sculptures de Carol Bove, dans la salle un film de Teresa Hubbard et Alexander Birchler,

Le couple joue sur la dramatisation et l’on ne sait ce qui est vrai ou imaginé. L’histoire de Flora Mayo qui aurait été l’amie d’Alberto pendant quelques années est racontée par son fils David. Il n’y a qu’une bande sonore, mais deux films, il faut prévoir une heure pour voir les deux versants. D’un coté une reconstitution de la vie de Flora par une actrice et de l’autre David faisant son récit aux Etats-Unis, puis en Suisse. Si l’on écoute bien, on déduit qu’il serait le fils d’Alberto ?

Lausanne 26 avril 2017

Fondation de l’Hermitage, Chefs-d’oeuvre de la collection Bührle jusqu’au 29 octobre. La Fondation de l’Hermitage présente pour plusieurs mois un ensemble d’oeuvres majeures de la collection Bührle. Celle-ci sera présentée dès 2020 dans le nouveau bâtiment du Kunsthaus de Zurich. En attendant, elle prête ses oeuvres à diverses institutions. A noter par exemple que c’est Le Semeur de Van Gogh qui fait l’affiche de l’exposition lausannoise, mais on peut encore découvrir 6 toiles de van Gogh au musée du même nom à Arles. Et si le Garçon au gilet rouge est bien à Lausanne, 6 toiles de Cézanne figureront dans l’exposition consacrée à cet artiste à la Fondation Gianadda (16 06 – 19 11 2017) et une autre au musée d’Orsay ( 13 06 –  24 09 2017). Je mentionne ces faits pour que l’on mesure l’ampleur de cette collection, vraiment stupéfiante. C’est une chance de pouvoir la découvrir dans d’excellentes conditions à Lausanne….

 

Laisser un commentaire