La Nef, Le Noirmont, oeuvres de Vincent Chablais et Salomé Baümlin

A voir au plus vite

La Nef, Le Noirmont, oeuvres de Vincent Chablais et Salomé Baümlin

Ici vous trouvez coups de coeur et notules! pour s’informer et suivre l’actualité artistique.

Beaucoup de musées, centres d’art annoncent leur réouverture le 12 mai, vérifier les détails dans l’agenda, les expositions sont souvent prolongées.

Le Noirmont 22 juin 2020

Chaque été l’association La Nef propose une exposition collective d’art contemporain dans l’ancienne église du Noirmont, autour d’un thème, cette année, c’est le temps: Kronos  avec Vincent Chablais, Salomé Baümlin, Daniel Kurth et Jean-Christophe Norman jusqu’au 13 septembre ouvert jeudi – dimanche 14h. – 18h. Pour la première fois l’exposition propose un tour dans quatre sites de la localité où chaque artiste propose un travail qui complète celui présenté dans l’église.

Nyon le 22 juin 2020

Au château de Nyon, on découvre: Jean-Luc Godard, Sentiment, signes, passions à propos du livre d’image jusqu’au 13 septembre.

Lausanne 11 juin 2020

Première visite d’un musée depuis le début du mois de mars!

Le musée des beaux-arts de Lausanne propose quatre expositions dans ses nouveaux locaux. A fleur de peau, Vienne 1900 de Klimt à Schiele et Kokoschka  jusqu’au 23 août. En cinq sections, l’exposition entre dans la manière dont le corps a été traité par les artistes de la Sécession viennoise avec des affiches, des dessins et des peintures, curieusement la totalité de la grande salle du haut est consacrée au mobilier produit par les Wiener Werkstätte. A voir également une grande installation de l’artiste russe Taus Makhacheva (1983) consacrée à une oeuvre de Degas avec des enregistrements et des textes brodés. La présentation de la collection  est à long terme et l’exposition Yersin dessinateur est visible jusqu’au 20 septembre. Près de 130 feuilles permettent d’entrer dans l’univers singulier d’Albert Edgar Yersin (1905 -1984), un  graveur de timbres poste, fasciné par la nature et un imaginaire tourné vers l’infiniment petit.

Genève 2 mars 2020

Mamco: Réouverture le 16 mai: Olivier Mosset jusqu’au 21 juin

Le Mamco consacre une rétrospective à Olivier Mosset sur trois étages. Dans ses expositions l’artiste aime toujours céder la place à d’autres créateurs plus jeunes, mais ici il joue le jeu de l’approche historique et présente parallèlement à ses créations les différents contextes dans lesquelles elles se sont développées….

Zurich 25 février 2020

Zurich Kunsthalle et espace Luma :  Gilbert & George The Great Exhibition jusqu’au 12 juillet.

Après Arles, Stockholm et Oslo, Zurich accueille une vaste rétrospective des activistes britanniques Gilbert  (1943) & George (1942). Ils se sont imposés en 50 ans d’activité avec plus de 100 expositions muséales. Ils se présentent comme les défenseurs des libertés individuelles, en particulier sexuelles et des opposants à toute forme de religion. Leurs travaux apparaissent comme des journaux muraux, abordant chaque fois un sujet de société différent, réalisé selon le même schéma dans un flot ininterrompu d’images manifestes. A côté de ce discours provoquant, ils affichent un grand conservatisme dans leur apparence et leur discours, mais font preuve de générosité dans la diffusion de leurs images et de leur présence.

Berne 18 février 2020

Berne musée des beaux-arts : Tout se disloque. l’art suisse de Böcklin à Vallotton jusqu’au 20 septembre 2020.

En partant d’une composition monumentale et assez énigmatique de Ferdinand Hodler qui raconte l’ascension puis la chute d’une cordée  d’alpinistes, le musée des beaux-arts de Berne propose un accrochage thématique d’œuvres tirées de ses collections qui datent de la seconde moitié du XIX e siècle jusqu’au début du XXe siècle. Si l’on retrouve des artistes connus Böcklin, Hodler, Vallotton, Klee ou Wölffli, certains le sont beaucoup moins, en particulier plusieurs femmes peintres. Louise Breslau Clara von Rappard (1857 – 1912) ou Annie Stebler-Hopf (1861 – 1918).

Pully 8 février 2020

Musée d’art de Pully: Paris en fête jusqu’au 26 juillet Des affiches de Toulouse Lautrec, Steinlen, de nombreuses oeuvres de Raoul Dufy et l’évocation des activités éditoriales de Pierre Cailler forment le coeur de cette exposition.

Un commentaire

  1. Ping : Anonyme

Laisser un commentaire